L’importance du sommeil pour le tireur

Bonjour à tous,

aujourd’hui, nous allons parler d’un paramètre très important pour nous tireurs, mais également pour l’ensemble de la population : le sommeil. Pourquoi ai-je décidé de parler de ce sujet ? Tout simplement car j’ai connu une belle déconvenue lors de ma précédente semaine d’entrainement.

Photo d'un réveil difficile - tir aux clays - Fab Shooting Blog
Photo d’un réveil difficile

Les faits

Après la 13ème sélection nationale de fosse olympique, j’avais coupé avec le tir pendant une semaine. Je ne sentais pas le besoin de couper psychologiquement mais la reprise du travail après un mois de congé a totalement chamboulé mon programme et je n’ai pas pu prévoir d’entrainement. Dès le début de la deuxième semaine de travail, je ressens un manque et je prévois un entrainement l’après-midi du mercredi 10 août 2016 après ma journée de travail.

Malheureusement pour moi, le début de semaine a été très difficile : plus de 12 heures passées au travail par jour en moyenne avec un début à 5h00 du matin. A cela, on rajoute les tâches ménagères, un sommeil de 4-5 heures par nuit et on obtient un cocktail détonnant pour réaliser une contre-performance. En me rendant au stand ce 10 août, je ne m’attendais tout de même pas à la suite.

En effet, après avoir débuté ma journée à 5h00 du matin et réaliser ma journée, j’arrive à me libérer à 15h00 : direction le stand. J’arrive et m’inscrit immédiatement sur la première planche disponible. Dès le début, je sens que quelque chose cloche. Je ne parviens pas à trouver mon rythme, je manque d’agressivité sur les plateaux et j’enchaîne les 0 sur les 15 premiers plateaux. A force de persuasion et de travail mental, je parviens toutefois à sortir de la série à 19/25. Première grosse déconvenue depuis la reprise du tir.

Photo panoramique de la fosse olympique B de Genappe - tir aux clays - Fab Shooting Blog
Photo panoramique de la fosse olympique B de Genappe

Je ne me laisse toutefois pas à abattre, cela arrive à tout le monde de connaître un série de moins bien, même si sur une compétition, celle-ci est sanctionnée immédiatement par une dégringolade au classement général. J’attaque la deuxième série avec un bon état d’esprit et essaye d’oublier la première. Je fais le plein sur les 10 premiers plateaux avant de connaître à nouveau un coup de mou : difficulté de concentration, perte de rythme. La sanction est immédiate : les zéros réapparaissent et je finirai à nouveau à 19/25. Je décide de limiter les frais et écourte ma séance. Cela ne sert clairement à rien de griller les cartouches pour le plaisir.

De retour à la maison, je fais le point sur cette contre-performance du jour. Clairement, il ressort que je n’ai pas perdu la faculté de casser des plateaux en une semaine. Hormis la reprise du travail et le manque de sommeil, aucun autre paramètre n’a changer. La fatigue aurait-elle eu raison de moi ?

Samedi 13 août : retour au stand après une fin de semaine moins éprouvante et une bonne nuit de sommeil réparatrice. Je me sens déjà beaucoup plus alerte et en pleine forme. J’arrive au stand dès l’ouverture de celui-ci après-midi et j’attaque par une fosse olympique. Les sensations sont belles et bien là. J’ai retrouvé totalement mon rythme et finirai cette première série à 22/25. Ma deuxième série sera également une fosse olympique. Celle-ci se déroule à la perfection : concentration, rythme, casse des plateaux. Je terminerai à 24/25. Je retrouve le sourire. La fatigue et le sommeil avaient bien eu raison de moi lors de la séance de mercredi. J’ai donc décidé de me renseigner sur le sommeil et son importance chez le sportif.

Fabrice Schoonjans bien reposé et après une bonne série - tir aux clays - Fab Shooting Blog
Le sourire est toujours là après une bonne série d’entrainement une fois que l’on est bien reposé

Le sommeil c’est quoi ?

Le sommeil est une alternance de cycles successifs d’une à deux heures où nous allons alterner :

  • Sommeil léger – comme son nom l’indique, ce n’est pas le sommeil le plus reposant pour le corps.
  • Sommeil lent et profond – c’est durant cette phase que nous récupérons physiquement. Le cerveau ralentit et la restauration des tissus s’opère.
  • Sommeil paradoxal – durant ce cycle, le cerveau est actif. C’est durant ce cycle que nous rêvons. Celui-ci est indispensable et important pour améliorer notre attention, nos temps de réaction, …

Un cycle de sommeil de 6 heures est le minimum pour une bonne récupération du corps. L’idéal étant de dormir 8 heures ce qui n’est pas toujours évident.

Comment améliorer son sommeil ?

Suite à diverses études, il ressort qu’une grande majorité des adultes ont un sommeil de qualité mais malheureusement trop court. Il existe diverses méthodes pour essayer d’améliorer celui-ci.

  • Faire le point sur ces habitudes et les améliorer :
    • avoir un horaire de coucher et lever le plus régulier possible ;
    • s’assurer une période de tranquillité avant l’endormissement ;
    • éviter de régler des problèmes avant de se rendre au lit.
  • Avoir une chambre isolée au maximum de la lumière et des bruits parasites (évitez la télévision dans la chambre) et à une température de 18°C.
  • S’octroyer du temps pour le sommeil. Celui-ci est indispensable au bon fonctionnement de notre corps.  Le sommeil est important pour réguler notre corps et notamment notre horloge biologique.

La nutrition joue également un rôle important sur la qualité du sommeil. Il est un constat avéré qu’un manque de sommeil favorise la prise de poids. Si l’on manque de sommeil, on est plus fatigué. De ce fait, on grignote plus souvent et on fait moins d’activité physique. Il est donc conseillé de manger au minimum deux à trois heures avant d’aller se coucher. Il faut également privilégier les repas légers et constitués de sucres lents qui favorisent l’endormissement.

Les conséquences du manque de sommeil sur les performances

Il n’y a pas de secret. Le manque de sommeil influence grandement les performances des sportifs. C’est donc valable pour nous aussi. Toutefois, les conséquences du manque de sommeil ne seront pas les mêmes en fonction des sports pratiqués. Par exemple, un sprinter sera moins influencé par un manque de sommeil que les sportifs qui pratiquent un sport d’endurance ou de concentration.

Ce n’est pas en soi le manque de sommeil ponctuel qui joue sur la performance mais l’accumulation de la fatigue sur plusieurs jours. En effet, l’accumulation de fatigue diminue l’attention, la concentration, l’anticipation et les temps de réaction. Vous constaterez que ces quatre points sont primordiaux pour nous. Lorsque nous sommes fatigués, nous avons la sensation de dormir sur les plateaux et la sanction est immédiate : un zéro.

Un autre paramètre important pour les compétitions à l’étranger est la gestion du décalage horaire. En effet, celui-ci a clairement un rôle néfaste sur nos performances. Le sympathique blogueur Nico Berry en a fait les frais récemment : voir son article à ce sujet lors du championnat de France de Parcours de Chasse. On considère en général qu’il faut un jour par heure de décalage horaire pour rétablir son horloge interne.

La sieste, une alliée des tireurs

La sieste est vraiment bénéfique pour l’organisme. Celle-ci assure un grand pouvoir de récupération. Attention, celle-ci ne doit jamais dépasser 20 minutes pour être bénéfique et doit être idéalement située dans le créneau horaire 12h00 – 15h00. La sieste peut donc être une alliée très intéressante lors des compétitions qui se déroulent sur plusieurs jours et où nous ne tirons que 50 plateaux par jour.

Quel bilan tirer ?

Suite aux recherches effectuées et à la lecture de cet article, le sommeil joue très clairement un rôle capital sur nos performances de tir. Il est important d’avoir un sommeil réparateur et suffisant pour que nos résultats ne s’effondrent pas. Dorénavant, lorsque je me sentirai fatigué, j’ai pris la décision d’éviter d’aller au stand afin d’avoir des séances d’entraînements constructives et basées sur la qualité.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s